samedi, juin 12, 2021
 

Gestes barrières: quelle efficacité sur la prévention des infections?

Garder ses distances, limiter ses déplacements, porter le masque, se laver les mains régulièrement, aérer son intérieur… L’observation des règles d’hygiène et de conduite pendant la pandémie de Covid-19 a permis de faire reculer de nombreuses infections en Suisse.

Les principales infections respiratoires en baisse

Chaque hiver, les virus Influenza circulent et provoquent souvent une vague de grippe. En Suisse, l’OFSP estime, par extrapolation, que 228 250 Suisses ont consulté un médecin pour une affection grippale pendant l’hiver 2019/2020. En revanche, la vague de grippe 2020/2021 a été totalement absente grâce aux mesures de protection contre le Covid-19. Son incidence déclarée pour 100 000 habitants est passée de 129 en 2020 à 0,92 pour la période s’échelonnant de janvier à mai 2021.

Les cas déclarés de tuberculose ont aussi diminué : 431 cas en 2019 contre 373 en 2020. Les infections à pneumocoques (Streptococcus pneumoniae) ont baissé quant à eux de 36% sur ces deux années. Toutes ces infections, transmises par gouttelettes ou aérosols, ont été partiellement empêchées grâce aux mesures sanitaires.

Quels effets sur les transmissions féco-orales et les IST?

La distanciation sociale et le lavage fréquent des mains ont réduit significativement les cas d’infection par salmonelloses et de contamination par la bactérie E.coli.

Du côté des infections sexuellement transmissibles (IST), le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) a vu son incidence pour 100 000 habitants reculer de 4,97 à 3,21 entre 2019 et 2020. 283 nouveaux cas ont été déclarés en 2020 contre 430 l’année précédente. Les autres IST, comme la syphilis, les chlamydioses et la gonorrhée, sont également en net recul entre 2019 et 2020.

Pour les spécialistes, le recul des IST s’explique par les restrictions sanitaires et les confinements, mais aussi par la PrEP, la prophylaxie pré-exposition. Un traitement qui prévient et limite la survenue du VIH tout en offrant aux patients-bénéficiaires la possibilité de faire un dépistage des principales IST tous les trimestres.

Articles Liés

- Publicité -
 

Derniers articles