mercredi, octobre 20, 2021
 

Zoom sur les vaccins à ARN Messager

Dans le contexte pandémique actuel, des vaccins à ARN messager ont été mis sur le marché. Comment fonctionne ce type de vaccin développé dans les laboratoires de recherche depuis plus d’une dizaine d’années? Éléments de réponses.

Le principe de la vaccination en bref

La vaccination utilise la propriété de mémoire du système immunitaire adaptatif. Le principe consiste à administrer l’intégralité ou des fragments d’un pathogène (bactéries ou virus) inoffensif pour protéger la personne d’une rencontre ultérieure avec ce même pathogène. On distingue les vaccins vivants atténués (varicelle, BCG), les vaccins inactivés (coqueluche, tétanos) et enfin, les vaccins à vecteur viral.

Le vaccin à ARNm est un vaccin inactivé contenant un fragment de matériel génétique: l’Acide Ribonucléique Messager ou ARNm. Cependant, ici, c’est l’organisme de la personne vaccinée qui produira la protéine du pathogène et non l’agent pathogène lui-même.

Comment ça fonctionne?

L’ARNm est une sorte de duplicata de l’ADN qui contient le plan de fabrication d’une protéine. Sa structure, constituée d’un seul brin, est sensible aux enzymes (RNAses). Ainsi, un vaccin à ARNm doit être conservé à -70°C pour éviter sa dégradation.

Dans les vaccins à ARNm anti-SARS-CoV-2 actuellement disponibles en Suisse, c’est l’ARNm codant la protéine Spike (prefusion spike glycoprotein-P2S) du coronavirus, une protéine d’entrée du virus dans la cellule hôte, qui est injecté dans l’organisme. Une fois que cet ARNm atteint le cytoplasme des cellules (majoritairement des cellules musculaires), il s’arrime à un ribosome pour être traduit en protéine Spike. Cette dernière va se fixer à l’extérieur de la membrane cellulaire et être identifiée par le système immunitaire comme un antigène. L’arsenal immunitaire se déclenche et des anticorps vont détruire cette cellule porteuse de la protéine Spike.

Si une infection par le Sars-CoV-2 a lieu ensuite, l’organisme sera prêt à éliminer efficacement le virus. En Suisse, sur les 35,8 millions de doses de vaccins commandées, 68,5% seront des vaccins à ARNm.

Articles Liés

- Publicité -
 

Derniers articles