mercredi, septembre 22, 2021
 

Lorsque l’organe agit sur l’organe

Comme son nom le suggère, l’organothérapie est la thérapeutique qui agit sur les différents organes (tissus, glandes) du corps humain pour en corriger le fonctionnement perturbé: cela, par l’administration des extraits des mêmes organes, dilués et dynamisés selon la méthode hahnemannienne. 

L’organothérapie se différencie de l’opothérapie, qui, en médecine traditionnelle, emploie des hormones et des extraits d’organes totaux pulvérisés. L’opothérapie remplace un organe déficient ou malade, mais elle n’a aucune action thérapeutique sur l’organe lui-même. En revanche, l’organothérapie rétablit le fonctionnement perturbé de l’organe en question, en le stimulant ou en le freinant selon des règles précises. Ainsi, les basses dilutions (4 et 5 CH) sont stimulantes, les moyennes (7CH), régulatrices, et les hautes (de 9 à 30 CH), frénatrices.

C’est ainsi que Thyroïde 4 CH stimule la sécrétion des hormones thyroïdiennes, alors que Thyroïde 9 CH l’inhibe. Côlon 4 CH combat la constipation chronique; à l’inverse, Côlon 9 CH est indiqué lors de troubles fonctionnels à type spasmodique. Veine 7CH et Artère 7CH exercent une action régulatrice sur les parois des vaisseaux lors d’hypertension. Muqueuse nasale 7 CH et Pharynx 7 CH assainissent la muqueuse et l’organe en question lors de rhinopharyngite chronique, caractérisée par une alternance de phases de sécheresse et d’hypersécrétion. Hypothalamus 9 CH diminue la sensation de faim en freinant  le centre de l’appétit, qui se trouve dans l’hypothalamus. Histaminum 9 CH combat les phénomènes allergiques, Calculsbiliaires 9 CH, la lithiase biliaire, alors que Utérus 9 CH est à même de diminuer le volume d’un fibrome utérin  et Vertèbre 9 CH, de soulager l’arthrose vertébrale.

Une aide précieuse pour votre conseil dans un grand nombre d’affections 

L’organothérapie recouvre un très grand nombre de pathologies: troubles de la sphère digestives, maladies pulmonaires et cardiovasculaires, affections de l’appareil ostéoarticulaire, etc. Le recours à l’organothérapie est particulièrement justifié dans les troubles chroniques, de préférence en complément aux remèdes de terrain et de drainage. Cette thérapeutique peut également être associée à la médecine traditionnelle.

Toute l’organothérapie gravite autour d’environ 200 remèdes clés. Les formes galéniques utilisées sont les ampoules perlinguales et les suppositoires.  

Articles Liés

- Publicité -
 

Derniers articles