mercredi, août 4, 2021
 

«En fait, les génériques devraient être considérés en Suisse comme les meilleurs médicaments»

Entretien avec le Dr Axel Müller

Vita-OTC: Qu’est-ce qui vous a motivé à devenir le nouveau directeur de l’association professionnelle Intergenerika? 

Dr Axel Müller: Au cours de ma carrière, je me suis toujours aventuré sur de nouveaux terrains, et ce défi m’a particulièrement intéressé. Je connais toutes les facettes de la chaîne de valeur de l’industrie pharmaceutique et de la branche des médicaments génériques. Fort de mes 30 ans d’expérience dans ce domaine auprès de grandes entreprises, telles qu’Aenova, Acino ou Aceto, avec  des fonctions de direction générale, de développement, d’autorisation de mise sur le marché, de production et de marketing, je souhaite contribuer maintenant au succès des médicaments génériques en Suisse. Ma formation de docteur en pharmacie me fait attacher une importance particulière au bien-être des patients. 

Comment êtes-vous venu à la profession de pharmacien? 

Je sens encore l’odeur qui m’a fasciné lorsqu’enfant, je suis allé pour la première fois dans une pharmacie. Le sirop contre la toux que m’avait alors administré le pharmacien avait eu un effet immédiat sur moi. Cette expérience marquante a déterminé le choix de ma profession. Ma passion pour les médicaments va, cependant, bien au-delà du travail quotidien. Il me tient à cœur de fournir à la population une offre durable de médicaments de qualité, en bonne et due forme; ce souhaite est partagé par ma femme, également pharmacienne. Nous ne devons pas considérer cette offre comme un don du ciel, mais lutter pour son maintien, étant donné les défis croissants pour l’industrie et la pression grandissante des coûts. 

Qu’est-ce qui distingue les génériques en Suisse en comparaison internationale? 

Les médicaments de qualité libres de brevet sont encore en partie sous-estimés en Suisse. En fait, les génériques devraient être considérés dans notre pays comme les meilleurs médicaments, car le développement des originaux est souvent antérieur de dix à vingt ans. En outre, les possibilités de production des médicaments modernes n’ont cessé d’évoluer pendant ce laps de temps, grâce aux nouvelles technologies et à l’évolution des connaissances. Les génériques proposent des emballages plus récents, plus conviviaux pour le patient et des formes galéniques à certains égards améliorées. Et même à un prix inférieur!

Qu’en est-il de notre système de santé en comparaison internationale? 

Les différents systèmes de fixation des prix des médicaments ont conduit en Europe à de grandes différences en matière d’approvisionnement en médicaments et de prise en charge des patients. Contrairement à la Suisse où le patient a encore la liberté de choix, les patients sont confrontés dans les pays qui appliquent le principe du prix le plus bas à des changements imposés de médication. Compte tenu des expériences faites à l’étranger, on peut se demander sérieusement si la Suisse veut vraiment renoncer à sa liberté de choix dans le domaine des médicaments. Je connais très personnellement les inconvénients qui vont de pair, car ma mère fait partie des millions de patientes et patients confrontés en Allemagne au changement de médication, en raison du principe du prix le plus bas, qui ne tient pas compte des besoins individuels du patient. Tout particulièrement chez les personnes âgées qui doivent prendre plusieurs médicaments en même temps, ces changements forcés de remèdes peuvent entraîner de graves problèmes, comme le montre l’expérience.

Où se situe votre engagement au sein d’Intergenerika?

Le système de santé suisse est un acquis majeur, qu’il s’agit de défendre. Compte tenu du fait que la part des coûts des médicaments dans les coûts totaux des soins de santé diminue de façon continue, je m’investis en tant que directeur d’Intergenerika pour la préservation du système existant et l’introduction du système de montants fixes. Je mise sur le dialogue avec toutes les parties prenantes, afin d’amplifier cette prise de conscience et d’obtenir un large soutien. 

Articles Liés

- Publicité -
 

Derniers articles