jeudi, septembre 23, 2021
 

Développez la dynamique de groupe de votre équipe!

La construction d’une équipe peut être définie comme une intervention destinée à rendre une équipe plus efficace et plus cohésive. Dès lors, avec une bonne dynamique de groupe, vous maximisez vos résultats tout en travaillant dans une atmosphère plus sereine et plus motivante. Mais comment procéder?

Trois conditions de base sont nécessaires à la réalisation d’une dynamique de groupe efficace. Dans la pratique, une, deux, voire même les trois conditions, sont souvent négligées. Ces trois conditions sont valables pour tout groupement humain, qu’il s’agisse d’une équipe professionnelle, sportive, culturelle, etc. Mais quels sont ces trois éléments nécessaires à la création d’une dynamique d’équipe?

  • Établir ou clarifier des buts collectifs pour le groupe
  • Créer un environnement centré sur la tâche et sur les responsabilités
  • Améliorer les relations interpersonnelles entre les membres du groupe

Approfondissons maintenant ces trois éléments clés:

Établir ou clarifier des buts collectifs pour le groupe

Tout équipe doit connaître son but. Si ce n’est pas le cas, son énergie ira dans tous les sens. Comme un marin qui doit tracer sa route, fixez également votre objectif. Les objectifs peuvent être quantitatifs et/ou qualitatifs. Par exemple, atteindre un chiffre d’affaires de X au 31.12, qui est donc un objectif quantitatif.

Améliorer le service à la clientèle est un objectif qualitatif, mais néanmoins «mesurable», pourquoi pas avec une enquête de satisfaction. Si 9 clients sur 10 se déclarent satisfaits, l’objectif est atteint.

La différence entre une intention et un objectif réside dans le fait qu’un objectif doit être SMART, c’est-à-dire Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et délimité dans le Temps.

Il importe que cet objectif – ou ces objectifs – soient négociés dans le cadre de l’équipe, cette dernière devant y voir une utilité.

Un objectif doit être SMART:

  • Spécifique,
  • Mesurable,
  • Atteignable,
  • Réaliste
  • et délimité dans le Temps.

Créer un environnement centré sur la tâche et sur les responsabilités

Si une équipe n’a qu’un objectif collectif, inconsciemment les membres de l’équipe peuvent ne pas s’investir pleinement, reportant leur propre responsabilité sur les autres. Comment faire pour chacun se sente impliqué?

Il faut qu’un ou plusieurs objectifs respectant la norme SMART soient fixés pour chaque membre de l’équipe. Ainsi, chacun comprendra clairement le sens de ses objectifs.

Avec une telle stratégie, nous entendons fréquemment des phrases du genre: «Je suis vraiment au clair à propos de ce qu’on attend de moi et je suis satisfait des responsabilités qu’on m’a données dans l’équipe». La motivation individuelle augmente, ce qui contribue à une solide dynamique d’équipe.

Améliorer les relations interpersonnelles entre les membres du groupe

Ce critère est rarement rempli. Si l’organisation d’un repas de fin d’année et d’une sortie en été sont déjà des éléments bénéfiques, ce n’est généralement pas suffisant. En effet, pour garantir ce dernier point, essayez de stimuler la communication au sein de votre groupe, ouvrez des vecteurs de communication.

Dans le cadre de vos séances, posez des questions, telles que: «Comment évaluez-vous l’ambiance dans le groupe?» «Que peut-on entreprendre, afin de l’améliorer?». Ceci permettra petit à petit de faire ressortir des malentendus éventuels et d’instaurer un climat de communication explicite.

Nous voyons de très grandes différences de motivation et de résultats concrets dans les équipes, la dynamique de groupe y étant pour beaucoup. Comme vous avez pu le constater dans ces quelques lignes, l’amélioration de cette dernière ne demande pas forcément d’investissement financier mais plutôt de l’énergie et de l’enthousiasme.

Comment améliorer la communication au sein de son équipe?

Afin de maximiser nos chances d’être sur la même «longueur d’ondes», il s’avère primordial de maîtriser les outils de communication de base, à savoir l’écoute active, la reformulation et la vérification, la clarification.

L’écoute active

L’écoute active consiste à écouter réellement votre interlocuteur du début à la fin, en se maintenant donc dans un état de concentration élevé, sans lui couper la parole. En plus, en pratiquant réellement l’écoute active, vous montrez à votre interlocuteur que vous l’écoutez vraiment (alternant des signes verbaux et non verbaux). Vous vous engagez également à n’avoir aucun jugement ni aucune interprétation de ce qui est dit. Mais l’écoute active présente des aspects compliqués et qu’elle nécessite de l’entraînement.

La reformulation et la vérification

La reformulation et la vérification consistent à rechercher auprès de votre interlocuteur une confirmation après avoir effectué l’écoute active.

Exemple:

«Je trouve que l’ambiance de travail n’est pas bonne dans notre équipe»

Réponse: «Tu viens de me dire que l’ambiance de travail n’est pas bonne dans notre équipe» (= reformulation). «Est-ce bien cela?» (= vérification)

La reformulation et la vérification permettent, de plus, de faire réfléchir une deuxième fois votre interlocuteur.

La clarification

La clarification a pour but d’aller rechercher le sens d’un mot qui est utilisé par votre interlocuteur.

Exemple:

«Je trouve que l’ambiance de travail n’est pas bonne dans notre équipe»

Réponse: «Que signifie pour toi une ambiance de travail pas bonne?» (= clarification)

En optimisant l’utilisation appropriée de tous ces outils de communication de base, votre communication s’enrichit. Ainsi, vous démontrerez également de l’empathie.

Articles Liés

- Publicité -
 

Derniers articles