vendredi, août 19, 2022
 

CFC d’assistant·e en pharmacie: une formation qui se modernise

La Commission suisse pour le développement de la profession et la qualité de la formation et le comité de pharmaSuisse ont décidé de procéder à une révision totale de la formation professionnelle menant au Certificat fédéral de capacité (CFC) d’assistant·e en pharmacie – une profession désormais renommée Fachfrau/Fachmann Apotheke EFZ en allemand. À compter de cette année, plusieurs changements entrent en vigueur.

Les assistants sont d’une aide précieuse en officine. En apportant aux clients des conseils de base, ou des recommandations concernant la posologie de leurs médicaments, ils permettent aux pharmaciens de dégager du temps pour des questions nécessitant plus d’expertise. Dans l’arrière-boutique, leur présence est tout aussi utile: gestion des stocks et des achats, enregistrement des commandes des clients, facturation pour les caisses maladie, sont tout autant de tâches qu’ils peuvent prendre en charge. La formation qui permet d’accéder à ce métier a récemment bénéficié de plusieurs changements, qui entreront en vigueur à partir de la rentrée scolaire 2022. Faisons le point sur les modifications qui vous concernent en tant qu’entreprise formatrice.

Quelques généralités

La durée de la formation reste inchangée (3 ans). Alors qu’elle était jusqu’à présent divisée en 12 domaines de compétence, dont 2 enseignés exclusivement par l’école professionnelle, elle sera dorénavant divisée en 5 domaines de compétences opérationnelles (DCO), totalisant 19 compétences opérationnelles:

A – Conseil et service à la clientèle
B – Remise des médicaments et des articles d’hygiène et de soins sur prescription médicale
C – Réalisation des examens et des actes médicaux
D – Gestion des médicaments et des autres produits
E – Organisation et réalisation des tâches administratives

À noter la création d’un nouveau DCO intitulé «Réaliser des examens et des actes médicaux». Point important: la formation pratique des travaux pharmaco-techniques ne fait plus l’objet d’un cours interentreprises (CIE); elle incombe désormais aux entreprises, mais ne fait plus partie de la procédure de qualification pratique.

Comme toujours, parallèlement à son activité dans la pharmacie d’officine, l’apprenti suivra des cours à l’école professionnelle deux jours par semaine en première année, puis un jour par semaine en deuxième et en troisième année. En complément, un CIE, qui a lieu chaque année sur plusieurs jours (15 jours au total et ce, pour l’ensemble des cantons), lui permettra d’acquérir des aptitudes pratiques de base. La révision de la formation définit et répartit plus clairement les différents objectifs évaluateurs entre ces trois lieux d’apprentissage.

À noter également que la révision intègre la recommandation officielle de vaccination contre l’hépatite A et B. Enfin, les apprentis sont désormais invités à apporter leur ordinateur portable sur les trois lieux de leur formation; il est de leur responsabilité de s’en procurer un. Votre pharmacie peut éventuellement contribuer à l’achat de ce matériel par le biais du contrat d’apprentissage ou mettre un ordinateur à disposition de l’apprenti, mais ce n’est pas une obligation.

Votre rôle d’entreprise formatrice

Comme toujours, votre mission d’entreprise formatrice reste de vous assurer que l’apprenti exécute chaque semestre la totalité des mandats pratiques requis, qui résument l’ensemble des situations auxquelles il sera confronté dans l’exercice de son métier. Si un mandat n’est pas effectué en temps voulu (par manque de temps par exemple), il vous incombe d’aborder le sujet avec l’apprenti afin d’en connaître la raison exacte; si nécessaire, la réalisation dudit mandat peut être différée au semestre suivant.

Si, jusqu’à présent, vous pouviez décider du moment à partir duquel les apprentis peuvent servir les clients, sachez que ce n’est plus le cas: il est prévu que les apprentis accueillent les clients dès la fin du 1er semestre, au moyen d’un mandat pratique simple, intitulé «Accueillir la clientèle dans la pharmacie et identifier ses besoins» – qui consiste à répondre à une demande simple, à utiliser le logiciel de la pharmacie et la caisse. L’introduction au conseil et au service est prévue lors des CIE du 2e semestre de formation; les mandats pratiques liés au conseil n’interviennent qu’à partir du 3e semestre.

Côté évaluation, pas de changement majeur – un rapport doit être établi à la fin de chaque semestre – si ce n’est que cette évaluation pourra dorénavant être effectuée via la plateforme d’apprentissage en ligne «Konvink». Cette plateforme, qui sera également accessible aux apprentis et aux intervenants des CIE, constitue par ailleurs votre nouveau support de formation; vous y trouverez l’ensemble des objectifs évaluateurs et des mandats pratiques, répartis par semestres. Grâce à cette nouvelle plateforme, les apprentis exécutent et rendent compte des mandats en toute autonomie.

Notez bien que les apprentis actuellement en cours de formation termineront leur apprentissage selon l’ordonnance de formation actuelle (et ne passeront donc pas par la plateforme Konvink). Jusqu’à la rentrée 2024, vous serez donc peut-être amené à accompagner des apprentis issus des deux types de formation.

Déroulement de l’examen pratique

Comme auparavant, l’examen pratique se déroule sous forme de travail pratique prescrit (TPP) au sein de l’entreprise formatrice et dure désormais 2 heures et demie, entretien professionnel inclus (celui-ci remplace l’ancien examen oral sur les connaissances professionnelles). Cet examen porte sur les compétences opérationnelles suivantes:

  • conseiller et servir la clientèle,
  • remise des médicaments et des articles d’hygiène et de soins sur prescription médicale,
  • réaliser des examens et des actes médicaux,
  • organiser et réaliser des tâches administratives.

À noter que l’évaluation par l’entreprise ne fait dorénavant plus partie de la procédure de qualification. Vous avez néanmoins toujours la possibilité de formuler une appréciation favorable sur le certificat de travail à l’issue du rapport de travail.

Articles Liés

- Publicité -
 

Derniers articles