mercredi, août 4, 2021
 

Acné: comment avoir sa peau… avec vos conseils

Peau luisante, points noirs et blancs, boutons, pustules: bien que bénigne, l’acné a un impact psychologique non négligeable de par son caractère fort inesthétique.

L’acné est une des affections dermatologiques les plus fréquentes, qui touche 80% des adolescents. Si les teenagers de sexe masculin sont légèrement plus atteints que leurs compagnes, la proportion s’inverse à l’âge adulte: 30% des femmes entre 25 et 40 ans sont concernées, 12% entre 25 et 58%, contre 3% des hommes.

L’acné est provoquée par l’obstruction des follicules pilosébacés, suite à une production excessive de sébum et à la présence de cellules mortes. Ce processus cause une inflammation de la peau et favorise la prolifération de bactéries.

Généralement les régions les plus atteintes sont le visage, les épaules, le dos et parfois la poitrine. 

Les causes de l’acné sont fort nombreuses: la prédisposition héréditaire, les changements hormonaux (surtout les hormones mâles), les contraceptifs oraux, les intolérances alimentaires.

Les soins d’abord

Dans tous les cas, une parfaite hygiène de la peau est indispensable. Après avoir nettoyé la peau en profondeur, sans l’agresser, avec un détergent sans alcali et une lotion antiseptique, on appliquera une crème spécifique. Parmi les principes actifs les plus courants, citons le benzoylperoxide, le nitrate de miconazole, la trétinoïne, l’acide salicylique, le zinc, les acides de fruits, la bardane et l’aloès vera.

Les parties exposées au soleil doivent, en outre, être protégées à l’aide d’un produit solaire matifiant et non comédogène. En effet, le soleil, faux ami de l’acné, provoque un assèchement cutané d’abord, suivi par une aggravation de l’inflammation. On évitera autant que possible le maquillage, qui bouche les pores.

L’exfoliation, qui aide à éliminer les cellules mortes, est conseillée à raison d’une fois par semaine. Il va de soi que les boutons ne doivent pas être écrasés, car cela favorise la propagation de l’infection, alors qu’une extraction régulière des comédons chez l’esthéticienne s’avère bénéfique.

Si ces mesures ne sont pas suffisantes, elles restent indispensables en complément de traitements oraux, comme les antibiotiques agissant spécifiquement sur les bactéries des boutons.

Le rôle de l’alimentation et des suppléments

Bien que le rôle de la nourriture soit parfois encore contesté, les        nutritionnistes affirment quasi à l’unanimité que:

  • les graisses saturées et durcies, les aliments riches et trop salés (frites, pommes chips, amandes salées), ainsi que les produits céréaliers raffinés sont à éviter,
  • les légumes, les fruits, les produits céréaliers complets et le poisson sont à privilégier. 

Du côté suppléments, la vitamine A et le zinc à doses élevés relèvent de la prescription médicale.

Vous pouvez conseiller:

  • l’acide gamma-linolénique sous forme d’huile de bourrache ou d’onagre, en association avec au moins 100 mg de vitamine E,
  • une préparation multiminérale contenant du sélénium et du zinc, oligo-éléments efficaces dans le traitement des pustules.

Articles Liés

- Publicité -
 

Derniers articles